Abus de confiance à hauteur de 15 millions FCfa: Adama Seck poursuivi en justice par son neveu Moussa Ndour

0
23

Le commerçant Adama Seck a comparu hier devant le Tribunal de Grande Instance de Pikine-Guédiawaye, pour abus de confiance sur un montant de plus de 15 millions FCfa. Le prévenu a écopé de 6 mois dont trois mois de prison ferme. Il devra également payer la somme de 15,63 millions FCfa au plaignant Moussa Ndour.
D’aprés « L’As », le commerçant Adama Seck avait reçu 500 cartons d’huiles d’essences d’une valeur de 15 millions FCfa de la part de son neveu Moussa Ndour. Il avait promis de payer après-vente. Mais 3 ans plus tard, il n’arrivait toujours pas à solder cette dette. Menacé de poursuites judiciaires par ses partenaires d’Europe, Moussa Ndour a été contraint de déposer une plainte contre son oncle Adama Seck, pour abus de confiance.

Ayant comparu hier devant la barre du Tribunal de Grande Instance de Pikine-Guédiawaye avec des béquilles, le mis en cause a reconnu les faits. Il raconte avoir reçu 500 cartons d’huiles d’essences d’une valeur de 15 millions FCfa. Le sexagénaire indique qu’il n’a pas honoré ses engagements, parce qu’il avait commandé avec cet argent des marchandises venant du Gabon. Ce qui lui avait permis de payer certaines de ses créances. A la suite de cela, il est tombé malade. Interrogé à son tour, Moussa Ndour révèle qu’après 26 ans d’émigration, il est rentré pour investir dans son pays. Suite à une relation de confiance entre lui etle prévenu, il avait demandé à ce dernier de garder pour lui 521 cartons d’huiles d’essences.

Poursuivant, il indique que Adama Seck lui avait demandé l’autorisation de les vendre afin de pouvoir en tirer profit. Ce qu’il a accepté. Mais mal lui en a pris, car 3 ans après, il court toujours derrière son argent. N’en pouvant plus d’attendre, Moussa Ndour a porté plainte contre son oncle. «J’avais de l’estime pour mon oncle, car je le porte dans mon cœur. Les faits ont duré plus de 3 ans. Je ne demande que mes 15,63 millions FCfa», a soutenu la partie civile.

Prenant la parole, le conseil du prévenu a soutenu que les faits sont constants. «Mon client est malade. Il est dans un état de santé dégradant. Ils ont eu de bons rapports. Mon client est de bonne foi.Je sollicite une application extrêmement bienveillante de la loi. Il a plus de 60 ans. Si vous lui tendez la perche, il fera tout pour rembourser l’intégralité de cette somme», a plaidé la robe noire. De son côté, le ministère public a requis l’application de la loi. Déclaré coupable, Adama Seck a été condamné à 6 mois dont 3 mois ferme. Il devra également payer 15,63 millions FCfa à Moussa Ndour, pour la réparation du préjudice.

Leave a reply