Accusé d’abus sexuels sur sa nièce : le maçon se réfugie en Gambie

0
59

O. Ly, 36 ans, était dans le collimateur des enquêteurs de la brigade de Diamniadio depuis le 27 octobre 2021. Visé par une plainte pour abus sexuels sur sa nièce, âgée de 16 ans, le maçon avait rallié en douce la Gambie. Il a finalement été interpellé dans la commune de Sébikotane, ce mardi 5 juillet 2022. Âgée de 16 ans, F. Guèye a été confiée à sa tante, A. Guèye, demeurant au quartier Ndoyenne 2 de Sébikotane. Cette dernière la laissait seule à la maison pour aller travailler au marché de Sébikotane. O. Ly profitait de cette absence pour venir à la maison abuser de sa nièce, à qui il proposait de l’argent pour acheter son silence.

Le 27 octobre 2021, le mis en cause a toqué à la porte d’entrée de la maison. Voyant que c’est son bourreau qui est revenu, l’adolescente est allée se cacher dans la chambre de sa tante, refusant d’ouvrir la porte. C’est ainsi que le malfaiteur a escaladé le mur de clôture. Une fois à l’intérieur, il a satisfait sa libido, avant d’abandonner la fille seule et sans défense sur place, pour prendre la fuite vers une destination inconnue. Traumatisée, la victime a éclaté en sanglots et ses cris ont alerté les voisins qui ont aussitôt avisé sa tante. Saisis par une plainte pour viol sur mineure le même jour, les enquêteurs de la brigade de Diamniadio ont acheminé l’adolescente à l’hôpital Youssou Mbargane de Rufisque. Les examens gynécologiques reçus le 4 novembre 2021, ont fait état de déchirures hyménales anciennes.

Pendant ce temps, O. Ly était introuvable. Ni son entourage ni les membres de sa famille n’ont accepté de donner l’adresse de son refuge. Appréhendé ce mardi 5 juillet 2022 dans la commune de Sébikotane, le délinquant sexuel présumé fait savoir qu’il était parti en Gambie terminer un chantier de construction. Il a réfuté toutefois les accusations de sa nièce. « Je n’ai jamais tenté d’avoir des rapports sexuels avec la plaignante. On ne s’est jamais retrouvé seuls dans la maison de sa tante », a soutenu le marié, père d’un enfant. De son côté, F. Guèye a expliqué aux hommes en bleu que son oncle lui faisait des avances. Mais, elle l’envoyait toujours balader.

« Un jour, il m’a forcée à coucher avec lui dans ma chambre. Après son acte, j’ai vu du sang sur le drap. Il m’a sommée de garder le silence. Le 27 octobre 2021, il m’a menacée avec un couteau. Je me suis exécutée et il a mis quelque chose sur son sexe. Il m’a violée ensuite sur le lit de ma tante », a relaté la jeune fille. Malgré le désistement de la tutrice et de la mère de celle-ci, O. Ly a été envoyé en taule, même si les faits ont été requalifiés en corruption et détournement de mineure. Il comparaîtra devant le tribunal des flagrants délits de Dakar ce vendredi 15 juillet 2022.

Leave a reply