Let’s travel together.
Kirene

AIBD: Une personne arrêtée avec 8000 euros alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour le Maroc

0

Une personne répondant au nom de Ndiogou Diallo risque de faire tomber à l’eau le projet de pèlerinage à la Mecque du propriétaire de l’argent qu’il a ramassé à l’AIBD. Le représentant du ministère public a requis, ce lundi, contre Ndiogou Diallo la peine ferme d’un (1) an. Prévenu de vol, il comparaissait devant les juges du tribunal des flagrants délits de Dakar.

Au lieu de rendre les 8000 euros soit 5.240.000 francs CFA, il a mis en place un projet de voyage. Malheureusement pour lui, il a été vendu par une des caméras de surveillance installées. Reconnu dans les images, il a nié les faits avant d’éteindre son téléphone. Finalement, il a été arrêté à l’aéroport International Blaise Diagne, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour le Maroc. Après quelques jours de détention, il a fait face ce lundi, au juge du tribunal d’instance de Dakar.

Entendue en premier, la partie civile renseigne qu’elle devait remettre l’argent à son destinataire qui devait se rendre à la Mecque. «L’argent m’a été remis lorsque je quittais l’Italie. C’est en me rendant chez son propriétaire que le sachet qui le contenait est tombé. Quand je suis arrivée chez la personne, j’ai cru avoir oublié le fric chez moi. Quand j’ai visionné la vidéo, je l’ai vu sortir de la boutique et ramasser l’enveloppe. C’est par la suite qu’on m’a donné son identité. Après avoir contesté le montant du préjudice évoqué par la partie civile, le prévenu Ndiogou Diallo a contesté le vol qui lui est reproché. Il soutient que le montant s’élève à 3.250.000 francs CFA.

A l’en croire il n’a jamais tenté de prendre la fuite. «J’avais déjà un projet de voyage», a-t-il lancé. Sous le poids de la honte car ses parents étant dans la salle, c’est à peine que l’on entend les déclarations de Ndiogou Diallo.

D’ailleurs, il déclare avoir remis à ceux-ci la somme de 20.000 francs CFA. Il s’est également offert un téléphone portable à 111.000 francs CFA. D’après lui, une partie de l’argent ramassé a été destinée au paiement de ses dettes. À la barre, il renseigne avoir restitué les 2.253.000 francs CFA à la plaignante. Cette dernière réclame la somme de 2.993.000 francs CFA.

Le maître des poursuites pour qui les faits sont suffisamment établis a requis 1 an d’emprisonnement ferme contre Ndiogou Diallo. De son côté, l’avocat de la défense a sollicité une application bienveillante de la loi pénale. L’affaire mise en délibéré, la décision sera rendue le 25 mai prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.