« BBY, une coalition de fonctionnaires milliardaires incapables de compter correctement jusqu’à 55 327 » (Marvel Ndoye)

0
54

Un élève d’école primaire ne se tromperait pas si on lui disait d’apporter une liste de citoyens comprise entre 34 580 et 55 327, ni plus, ni moins, sous peine de recueillir un zéro sur 20. A moins d’être un cancre irrécupérable.
Le processus le plus élémentaire du processus de parrainage, consiste en :
** Lire le nombre minimum de parrains exigé (34 580), et le nombre maximum de parrains exigé (55 327).
** Compter autant de fiches papiers de parrainage (55 327 au maximum).
** Sauvegarder cette liste de parrains dans une clé USB
** Déposer le tout à bonne date à la DGE et se faire délivrer un récépissé de dépôt.
** Bien vérifier que ce récépissé indique clairement le chiffre 55 327 parrains, et surtout pas un chiffre supérieur
** Garder en tête que s’il y’a 1 parrain en moins que le MINIMUM requis, la coalition entière sera éliminée des législatives et la cohabitation déjà assurée
** Garder à l’esprit que si le MAXIMUM est dépassé ne fusse que d’un seul parrain, la coalition entière sera éliminée des législatives et la cohabitation déjà assurée
** Garder à l’esprit que le Conseil Constitutionnel avait bien statué que « tout dépassement du maximum suffit à lui seul à rendre une candidature irrecevable »
Qu’est-ce qu’il y’a de compliqué à ce stade du processus ? C’est du simple comptage que l’on peut confier à un écolier, un élève de CE1 ou CE2.
Macky Sall, ses ministres politiques, les membres de son parti, les membres de sa coalition, ses alliés, ses amis transhumants, ses experts en matière électoral, ses conseillers politiques, ses think tank, viennent de prouver au monde entier à quel point ils sont carents, à quel point le Sénégal est mal barré depuis 2012, à quel point nos entreprises publiques son mal administrées.
Le chiffre 55 327 est le plus répandu et le plus lu depuis des mois sur la scène politique. Tout le monde a lu et entendu à maintes reprises qu’il ne fallait surtout pas dépasser le chiffre de 55 327. Nul besoin d’être doté d’une cervelle extraordinaire, il faut juste savoir lire, écrire et compter. Et malgré cela, partout où il fallait simplement lire et écrire 55 327, Macky Sall et son staff ont lu et écrit 55 328.
Tout le staff politique et informatique de Benno Bokko Yakkar s’y est mis pour préparer la liste des parrains, les fichiers informatiques et la clé USB. Aucun d’eux n’a compris que 55 328 n’est pas égal à 55 327.
Mimi Touré et Dame Babou sont allés fièrement déposer une liste de 55 328 parrains. Dans les bureaux de la DGE, ils ne comprennent toujours pas que 55 327 n’est pas égal à 55 328. A leur sortie de la DGE, ils se prennent fièrement en photo pour la postérité avec un récépissé indiquant clairement 55 328. La photo parvient à Macky Sall et aux groupes Whatsapp de Benno. Aucun cerveau de ces centaines de fonctionnaires milliardaires ne fait toujours tilt.
Cette photo de Mimi Touré et Dame Babou avec leur récépissé restera longtemps dans le bêtisier de l’histoire politique du Sénégal. Et dire que Mimi Touré a même été le Premier Ministre du Sénégal. Cela donne froid dans le dos.
Cette bêtise monumentale prouve plusieurs choses :
1° La coalition Benno Bokk Yakkar est incompétente en matière électorale, n’en maitrise pas ses procédures les plus élémentaires, peine même à lire et recopier
2° Macky Sall et sa coalition Benno Bokk Yakkar ont toujours bénéficié de la complicité de l’administration territoriale, du Ministre de l’Intérieur, du Conseil Constitutionnel pour valider leurs candidatures ou leurs listes
3° Il est impossible à de tels nullards de se retrouver avec zéro rejet sur les près de 600 listes présentées aux élections locales de Janvier 2022, sauf complicité du Ministère de l’Intérieur et des préfectures
La complicité de la DGE qui publie un Procès-Verbal de contrôle de parrainage corrigeant au passage la bourde à la place de la coalition de Macky Sall ne passera pas.
Ces sorties intempestives de la coalition Benno Bokk Yakkar, de Farba Ngom, de Mimi Touré, du transhumant Bamba Fall sont simplement destinées à ouvrir des contrefeux. Ca ne passera pas.
Essayer de minimiser cette grosse bourde en invoquant un dépassement mineur ne passera pas.
La supercherie consistant à publier au lendemain de la grosse bourde un arrêté antidaté du Ministère de l’Intérieur ne passera pas.
Macky Sall et sa coalition allaient subir une raclée en Juillet 2022, il le sait. C’est pour cela qu’il n’a cessé de tripatouiller le processus électoral avec son ministre de l’intérieur, d’instrumentaliser la justice contre des opposants, d’acheter des maires sans morale, de prendre des mesures éphémères et populistes.
Finalement leur incompétence a encore pris le dessus et ils ont maché le travail à l’opposition en lice en se faisant éliminer par des erreurs d’écoliers. La cohabitation est déjà assurée si le Conseil Constitutionnel n’essaye pas d’embraser le pays en se déculottant ou par des décisions à la Yao Ndré.
La question qui mérite d’être posée, c’est « Qu’est-ce que tous ces fonctionnaires multimilliardaires vont expliquer à leurs jeunes enfants sur leur incapacité à faire la différence entre 55 327 et 55 328 ? »

Leave a reply