Dangers liés à l’ internet : La Cape mise sur un guide à l’usage des parents

0
37

 » L’usage d’Internet nécessite une responsabilité parentale extrêmement importante, il est de notre ressort de pouvoir (…) veiller à ce que les enfants aient la bonne information. En effet, l’exercice de cette responsabilité revient aux parents et à l’Etat ’’, déclare la coordonnatrice, Ramatoulaye Ndao Diouf, lors d’un atelier sur l’exploitation sexuelle des enfants en ligne et les dangers liés à l’utilisation de l’Internet, ce mercredi à Saly.

A l’en croire, la Cellule d’appui à la protection de l’enfance (CAPE) prépare un guide consacré aux dangers d’Internet et aux bonnes pratiques dans ce domaine, à l’usage des enfants et des parents.

Le guide en question « va être très détaillé et sera diffusé partout au Sénégal’’. Il ira même jusqu’à donner des conseils pratiques aux parents ».

Le document va leur indiquer « les mécanismes qu’ils peuvent mettre sur le téléphone de leur enfant pour pouvoir le suivre et de savoir exactement les informations auxquelles » il a accès.

En plus, la feuille de route prévoit des formations pour les enfants, les adultes et les parents, et devrait déboucher sur un projet de loi sur la protection des enfants en ligne.

« Nous pensons qu’il est temps que le Sénégal puisse se doter d’instruments juridiques’’ permettant de ‘’travailler plus concrètement sur la protection des enfants en ligne. Nous travaillerons sur ce projet de loi que nous allons porter à l’Assemblée nationale, pour que les enfants du Sénégal puissent être protégés comme ceux vivant dans d’autres pays et malheureusement, nos pays africains, particulièrement le Sénégal, sont des cibles parfois très ouvertes pour ces prédateurs qui utilisent les images et les vidéos de nos enfants et les diffusent dans le monde entier’’, s’est-elle indignée sur APS .

Mme Diouf évoque une ‘’véritable catastrophe’’ en évoquant certains réseaux sociaux utilisés par les enfants et les jeunes. Ces outils permettent certes d’avoir ‘’beaucoup d’informations’’, mais ‘’des travers extrêmement graves’’ peuvent être relevés dans la manière dont ils sont utilisés par les enfants et les jeunes de manière générale, sans que les parents ne s’en rendent compte. D’où la nécessité et l’urgence d’outiller à la fois les parents et les enfants, selon elle.

Leave a reply