Élections Législatives : La guerre des parrains fait rage à Benno

0
25

«Kaolack a rendu plus de 100 000 signatures. Faites bouger les lignes, descendez sur le terrain et allez voir les Sénégalais.»

C’est en ces termes que, samedi dernier, au siège de l’Alliance pour la République (APR), Macky Sall a affiché son mécontentement sur les 30 000 signatures recueillies au niveau de la région de Dakar.

Dans une logique de presser le pas, le délégué régional à Dakar, Amadou Ba, a convoqué des responsables du département de Dakar au siège de l’APR, hier après-midi.

Dans ce sillage, rapporte Le Quotidien, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances a annoncé 75 000 parrains collectés, soit 45 000 signatures de plus.

«Il faut accélérer le processus», a exhorté Amadou Ba devant Seydou Guèye, Dr Malick Diop, Alioune Badara Diouf, entre autres responsables du département de Dakar.

Cette situation montre les divergences entre responsables de Benno à Dakar. Il a fallu que le Président Sall tape du poing sur la table pour que les ministres et Dg se réveillent et déposent leurs parrainages.

Qu’est-ce qui justifie que des responsables retiennent leurs fiches de collecte ? Y’a-t-il cette dynamique d’unité alors que tout le monde savait que Amadou Bâ était le délégué régional ?

Pour justifier cette hausse spectaculaire, l’ancien ministre des Affaires étrangères dira que beaucoup de responsables avaient gardé leurs parrainages par devers eux. Et ce n’est qu’après la sortie du Président qu’ils ont commencé à s’activer.

«Il y a des communes qui ont collecté mais ne savaient pas s’il fallait aller chez Aminata Touré, la coordonnatrice nationale, ou Amadou Bâ, le délégué régional de Dakar. Mais depuis que le Président a parlé, ils sont en train d’aller verser leurs parrains à Amadou Bâ», révèle une personne ayant participé à la rencontre.

Le quota du département de Dakar se situe entre 250 000 et 300 000 parrains. Mais, sur les 19 communes, Amadou Bâ a souligné que 9 n’ont pas encore déposé, il s’agit de la Médina, Dieuppeul, Sicap-Liberté ou encore Cambérène.

«Avant la fin de la réunion, la Médina a versé plus de 5000 parrains tandis que la commune de Cambérène a donné plus de 2000 parrains. Les communes sont en train de bouger», informe un membre de BBY.

Leave a reply