Inflation : « L’Etat ne travaille pas à la baisse des prix » (ADD)

0
21

Le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, est revenu sur la situation actuelle de certains prix sur le marché. Des prix qui connaissent une hausse considérable, depuis 2021. « Déjà, en octobre 2021, l’Etat du Sénégal ne travaillait pas à la baisse des prix, mais plutôt à leur maintien », explique le ministre.

Par ailleurs, Abdoulaye Daouda Diallo a avoué que « les choses se sont compliquées avec la guerre en Ukraine ». Par contre, rajoute-t-il, « l’Etat continue de faire des efforts pour que les prix soient maintenus ».

Revenant sur l’augmentation du prix du super, il note : « Il faut savoir que le super est utilisé par une classe moyenne capable de supporter cette hausse, alors que l’augmentation du gasoil engendrerait une hausse généralisée des prix », d’après Abdoulaye Daouda Diallo.

Il rassure ainsi par rapport au prix du gasoil face à la presse, ce vendredi 10 juin. Il en est de même pour le prix du pain qui, selon le ministre, « tourne autour de 150 F la miche ».

A ce propos, Abdoulaye Daouda Diallo annonce qu’une partie de la dette due aux meuniers a été épongée.

En outre, « la subvention du blé à l’importation sera maintenue ». Une subvention est aussi observée dans le domaine de l’énergie, malgré les injonctions du Fonds monétaire international (FMI).

Globalement, Abdoulaye Daouda Diallo affirme que les subventions constituent « un pari », surtout dans ce contexte. Il justifie ce choix par le fait que « les ménages sénégalais ne pourraient pas supporter la vérité des prix ». Le ministre en veut pour exemple le prix du gasoil qui, en réalité, devrait dépassé les 1 000 FCFA.

L’Etat du Sénégal compte ainsi poursuivre ces mêmes orientations politiques, afin de ne pas en arriver à une inflation.

Leave a reply