Le Barça met un terrible coup de pression à Frenkie de Jong

0
35

Annoncé dans le viseur de Manchester United et de Chelsea, Frenkie de Jong n’a clairement pas l’intention de quitter le FC Barcelone cet été mais pour assouvir ses désirs, le Batave se voit désormais contraint par sa propre direction. Et le temps presse…

«La première chose à dire est que nous voulons que Frenkie reste à Barcelone. Nous aimons le joueur et l’être humain qu’il est. Je veux qu’il reste à Barcelone. C’est un joueur de grande qualité et un bon gars. Je sais aussi qu’il veut rester». Voici ce que déclarait dernièrement Joan Laporta, le président Blaugrana, dans un entretien accordé à CBS. Pourtant, la saga autour du milieu de terrain batave continue et aucune décision ne semble encore avoir été prise concernant son avenir. Confronté à un impératif économique – à savoir baisser sa masse salariale pour inscrire ses nouvelles recrues – le Barça semble, malgré tout, bien décidé à passer la vitesse supérieure sur ce brûlant dossier.

Dans cette optique, Sport révèle même, ce vendredi, que les hautes sphères barcelonaises ont décidé de placer l’international néerlandais (44 sélections, 1 but) au pied du mur. Et la donne est simple : soit l’ancien milieu de terrain de l’Ajax accepte de baisser son salaire et poursuit alors son aventure en Catalogne, soit il refuse et devra alors négocier avec Manchester United ou Chelsea, ses deux principaux prétendants. Un coup de pression mis par le board catalan qui s’explique notamment par l’urgence de la situation. Et pour cause.

L’affaire Frenkie de Jong doit être réglée avant la fin de la semaine prochaine !

À une semaine de la reprise de la Liga, les Blaugranas ne peuvent, en effet, toujours pas inscrire Robert Lewandowski, Jules Koundé, Raphinha, Franck Kessié ou encore Andreas Christensen. Un problème de taille sur lequel les dirigeants catalans travaillent actuellement. Outre le salaire de Gérard Piqué, «solution» envisagée depuis plusieurs mois par les têtes pensantes du Barça, Joan Laporta réfléchit également à d’autres leviers économiques. Et le cas de Frenkie de Jong pourrait ainsi en être un. En baissant considérablement ses émoluments, le numéro 21 des Culés participerait grandement à «l’effort de guerre».

Dès lors, le Barça fait pression sur le joueur néerlandais pour qu’il prenne une décision imminente. Face à cet important dilemme, Frenkie de Jong fera-t-il le choix de l’institution en diminuant son salaire ou sera-t-il tenté par un nouveau challenge en Premier League. Une chose est sûre, si le Batave décide de rester, Xavi lui promet une place de titulaire. En cas de départ, l’issue est également très claire : payer les 85 millions d’euros demandés par le club catalan. Une somme que les Red Devils ont d’ailleurs déjà proposé…

Leave a reply