Liverpool : comment jouer avec Darwin Núñez ?

0
26

Liverpool a frappé très fort d’entrée de jeu sur le mercato estival 2022 en s’offrant la pépite uruguayenne du Benfica, Darwin Núñez, pour 100 M€ bonus inclus. Un nouvel élément talentueux avec lequel va devoir composer Jürgen Klopp aux avant-postes.

Des problèmes de riches. Voilà ce à quoi devrait (encore) être confronté Jürgen Klopp tout au long de la saison 2022-2023 à la tête de Liverpool. Ce n’est pas peu de le dire au regard de la qualité des joueurs composant l’effectif du technicien allemand, notamment dans le secteur offensif renforcé par l’arrivée de Darwin Núñez, recruté pour 75 M€ (hors bonus) au Benfica. Si Divock Origi a quitté le club librement et que Sadio Mané devrait rapidement pour filer au Bayern Munich, il ne faut pas oublier qu’il reste Mohamed Salah, Diogo Jota, Roberto Firmino, Luis Díaz, mais aussi Takumi Minamino ou encore le jeune Harvey Elliott du côté d’Anfield.

Vers un trio offensif Salah-Núñez-Díaz

Frustré par l’échec en finale de Ligue des champions face au Real Madrid et la place de dauphin des Reds en Premier League derrière Manchester City, mais aussi motivé par l’arrivée du Cyborg Erling Haaland chez les Cityzens, Jürgen Klopp veut atteindre tous les sommets possibles. L’ancien coach du Borussia Dortmund sait que cela passe par un collectif bien huilé, dans lequel la nouvelle recrue phare des Liverpuldiens Darwin Núñez ne devrait avoir aucun mal à se fondre. Capable d’évoluer à tous les postes devant, l’international uruguayen (11 capes, 2 buts) devrait occuper le front de l’attaque du club de la Mersey l’an prochain dans le 4-3-3 inamovible de Liverpool.

En prenant en compte le probable départ de Mané, en fin de contrat en juin 2023, ainsi que les récentes performances des joueurs de l’écurie anglaise, l’Uruguayen devrait logiquement être associé à Mohamed Salah, à droite, et à Luis Díaz, qui impressionne depuis son arrivée en provenance de Porto en janvier dernier. Habitué à évoluer en pointe, l’attaquant de la Céleste ne devrait donc pas trop être dépaysé à ce niveau-là. Il faudra en revanche qu’il s’adapte au système de jeu des Reds et aux demandes exigeantes de Jürgen Klopp, notamment dans l’intensité des efforts et le pressing.

Un joueur talentueux, généreux et idéal pour le style de Liverpool

Mais là aussi, Darwin Núñez, extrêmement généreux sur le pré, ne devrait pas trop avoir de mal à prendre le pli. Ce n’est probablement pas un hasard si Klopp a jeté son dévolu sur lui, un peu dans la continuité du recrutement du Colombien l’hiver dernier. Doté d’un profil très complet, Núñez possède surtout des grandes qualités de vitesse et de rapidité, se montrant redoutable dans les phases de transitions. Cela tombe bien, il s’agit justement d’une situation dont les Reds sont friands et dans laquelle, en phase offensive, ils aiment faire très mal à leurs adversaires.

La polyvalence susmentionnée du natif d’Artigas, qui lui permettra aussi de permuter sans problème avec le reste du trio quand le jeu le demandera, mais aussi sa technique et son habilité balle au pied sont des atouts qui font que Darwin Núñez laisse peu de place au doute quant à sa capacité à s’adapter au style du vice-champion d’Europe en titre, d’abord, mais surtout au championnat anglais en général. Les qualités de finisseur du désormais ex-serial buteur du club lisboète, auteur de 34 buts cette saison, brillant notamment face à Liverpool en Ligue des champions, ne sont elles plus vraiment à présenter. Son intégration à la machine que sont les Reds promet.

Leave a reply