Mamadou Mbengue dit Baye Diop, Maire de dalifort-foirail: « Se méfier de cette opposition devient un impératif pour la quiétude du pays »

0
37

Dénoncer cette opposition malsaine devient un impératif pour tous les citoyens soucieux du devenir du Sénégal. La dernière tentative de manipulation des Sénégalais par Barthélemy Diaz, maire de la ville de Dakar doit attirer l’attention de tous sur le véritable visage de ces gens qui excellent dans la désinformation et le mensonge.
Après la remarque faite par les Sénégalais du non respect de la parité de la liste de YEWI du département de Dakar à la suite de sa publication par quelques plateformes, M. Diaz n’a pas hésité à accuser publiquement la Direction Générale des Élections d’avoir saboté ladite liste. Pire, il a même osé appeler les jeunes à prendre d’assaut la Direction Générale des Élections.

Pourtant, il savait très bien que la DGE n’était mêlée ni de près ni de loin à cette situation. Il a même accusé la coalition BBY d’être à l’origine du rejet de la liste de YEWI. M. Diaz sait bel et bien qu’aucune liste ne peut-être trafiquée. Le BBY n’a accès à aucune autre liste en dehors de la sienne propre; une liste ne pouvant être déposée que par le mandataire de la Coalition correspondante. Il s’y ajoute que la DGÉ est une structure neutre, responsable et républicaine.

Pour rappel, les élections locales à la faveur desquelles M. Diaz devient maire de Dakar ont été organisées par la DGE. Alors pourquoi M. Diaz n’avait-il pas contesté les résultats de ces élections?

Il est regrettable que des gens comme Diaz ne jettent le discrédit sur les institutions que quand une décision ne les arrange pas. Autrement, ils se terrent dans un silence de cathédrale. Un tel comportement est malsain et inexcusable de la part d’aspirants à la présidence de la République.

Coutumiers des faits, ces gens ont usé de leurs expédients favorits à savoir la manipulation et la victimisation.
On peut tromper tout le monde un temps mais on ne trompe pas tout le monde tout le temps. Les sorties de M. Dethie Fall, mandataire national de YAW et celles de Saliou Sarr viennent contredire les allégations de M. Diaz. Finalement Dethie Fall accuse Saliou Sarr et ce dernier accuse à son tour Dethie. Le constat est donc que ni le BBY, ni la DGE ne sont associés à ce soi-disant « complot ».

Et pourtant M. Diaz n’a pas hésité à mentir publiquement aux Sénégalais et à se servir des jeunes comme boucliers pour gagner en sympathie. Les Sénégalais, notamment certains jeunes, doivent avoir peur de cette personne qui, en plus d’être un homme violent, est un homme immature, cynique et qui n’est intéressé que par son ascension politique. Une opposition de comploteurs à dénoncer.

En dehors de Barthélemy c’est cette opposition de comploteurs qu’il faut dénoncer. N’oublions pas que Déthie Fall a accusé aussi la DGE d’avoir changé la liste avant d’accuser Saliou Sarr. Pourtant, lui aussi savait très bien ce qui s’était passé en tant que mandataire. Mais il semble que leur stratégie politique se résume au mensonge, à la manipulation et à la victimisation. De même tous les autres leaders de YAW ont préféré garder le silence sur un mensonge aussi flagrant, uniquement pour faire croire que le Président Macky Sall œuvre pour la disqualification de YAW dans le département de Dakar.

Dès lors il urge pour nous pour nous, non plus d’alerter seulement, mais de nous ériger en boucliers contre cette vaste entreprise de mensonge pour la déstabilisation du Pays.

En réalité le YAW est une association de menteurs, de manipulateurs et d’opportunistes qui ont une volonté commune: de rendre le pays ingouvernable.

Leave a reply