Pour un plat de « ceebu jën », il envoie son ami aux urgences

0
20

ugé hier devant le Tribunal de grande instance de Dakar, pour coups et blessures volontaires ayant occasionné une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 15 jours, Samba Yade a écopé de six (6) mois assortis de sursis.

Une peine d’avertissement pour celui qui, rapporte L’observateur dans sa livraison de ce mardi, à cause d’un simple plat de « ceebu jën » (riz au poisson) n’a rien trouvé de mieux à faire que de rouer de coups son ami Mamadou Diallo.

Heureusement, sa vie n’a pas été abrégée. En effet, une prompte intervention des secouristes a pu sauver la partie civile qui s’en est sortie avec de très graves blessures : un crâne balafré ainsi que le front et la nuque tuméfiés.

Le prévenu Samba Yade a reconnu les faits avant de faire son mea-culpa. Au nom de leur ami commun Sylvestre, chez qui a eu lieu l »altercation, Mamadou Diallo a finalement pardonné à son pote qui a failli la faire passer de vie à trépas.

Leave a reply