Production nationale de sucre : Mamadou Lamine Diallo propose la création d’une commission d’enquête

0
27

Le député Mamadou Lamine Diallo veut une enquête sur le sucre. Dans sa question économique hebdomadaire, il réclame une commission d’enquête parlementaire, pour s’enquérir de la production nationale de sucre à Richard Toll et surtout d’évaluer les Dipas, les autorisations d’importation de sucre, et l’impact de celles-ci sur notre économie nationale.

L’Etat accorde des autorisations d’importation de sucre. Ce que ne comprend pas le député et économiste qui réclame une commission d’enquête parlementaire pour clarifier cette question sur deux points.

« Cette commission permettra de s’enquérir de la production nationale de sucre à Richard Toll et surtout d’évaluer les Dipas et l’impact des importations de sucre sur notre économie », affirme Mamadou Lamine Diallo.

Car, d’après lui, la vie est dure en ce début de ramadan pour les familles sénégalaises, à cause du coût de la vie. « Je l’ai constaté de visu, lors de ma tournée dans le Kaffrine, en Casamance et à Tambacounda. Les Sénégalais sont fatigués et de plus en plus fatigués. Leurs enfants diplômés ou pas ne trouvent pas de travail. Tout le monde compte sur les envois de la diaspora », dit-il dans les colonnes de « Walf Quotidien ».

« Macky Sall se perd dans la hausse des prix des denrées alimentaires. Il a échoué sur l’huile, le riz et le sucre, secteurs dans lesquels le Sénégal dispose pourtant de capacités de production face à une concurrence extérieure favorisée par le franc Cfa », poursuit-il.

A l’en croire, ces questions économiques et industrielles sont confiées à un ministère du Commerce sous le joug des commerçants.

« Sacré Macky Sall ! Si ce sont les commerçants qui dictent la politique économique pour ces secteurs vitaux pour la consommation des ménages, comment voulez-vous que cela marche ? », s’interroge le député.

D’après lui, dans les pays sérieux qui souhaitent se développer, on met en place un ministère chargé du commerce et de l’industrie, le fameux MITI, inventé par le Japon et qui a fait ses preuves dans les pays d’Asie de l’est.

Le fondateur du parti Tekki accuse la « sympathique » Assome Diatta d’être complètement perdue, piégée par les Dipas délivrées aux commerçants.

Selon lui, la période du ramadan est connue par avance. « Comment se fait-il que le ministère du Commerce parle de pénurie de sucre, dès l’approche de ce mois de jeûne si important pour les croyants ? », se demande encore l’économiste dans la même source.

Leave a reply