PSG : la première sortie encourageante de Fabián Ruiz

0
33

Le Paris Saint-Germain retrouve son fauteuil de leader. En clôture de la huitième journée de Ligue 1, le club de la capitale s’est imposé d’une courte tête face à l’Olympique Lyonnais (1-0) grâce à une réalisation de Lionel Messi. Titularisé pour la première fois, Fabian Ruiz a, de son côté, réalisé une première sortie sérieuse et prometteuse pour la suite de la saison.

58 230 spectateurs, une ambiance des grands soirs, deux cadors du championnat de France, la huitième journée de Ligue 1 se clôturait de la plus belle des manières, ce dimanche soir, à l’occasion du choc entre l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint-Germain. Une confrontation intense qui a finalement tourné à l’avantage du champion de France en titre grâce au pied gauche de Lionel Messi (5e). Globalement dominateur malgré quelques vagues lyonnaises, le PSG reprend ainsi la tête de la Ligue 1 et compte désormais deux longueurs d’avance sur l’OM, tenu en échec contre le Stade Rennais (1-1). Et si Neymar fêtait, pour l’occasion, sa centième dans l’élite du football français, un homme faisait lui sa grande première dans le onze de Christophe Galtier. Son nom ? Fabián Ruiz, recruté aux Partenopei pour 23 millions d’euros, bonus inclus.

«C’est un joueur qui a l’habitude de ces rendez-vous, de ces matches de haut-niveau. Il faudra qu’il s’échauffe bien parce que ça risque de commencer fort et il n’a pas encore démarré de match. C’est un international espagnol qui nous amène sa clairvoyance, sa densité athlétique et qui prend du plaisir à jouer avec ses partenaires», précisait d’ailleurs, en marge de cette rencontre, le technicien parisien au micro de Prime Video. Titularisé dans le traditionnel 3-4-2-1 du champion de France en titre, l’Espagnol de 26 ans, préféré à Vitinha, accompagnait, en effet, Marco Verratti dans l’entrejeu. Positionné légèrement plus haut que l’international italien, l’ancien milieu de terrain du Napoli, apparu 28 minutes contre le Stade Brestois lors de la septième journée de L1 et 16 minutes face au Maccabi Haifa en C1, a d’ailleurs parfaitement débuté ce choc.

Fabián Ruiz n’a pas déçu !

Juste techniquement, à l’instar de ses coéquipiers, celui qui totalise 15 sélections et un but avec la Roja s’est globalement très bien acclimaté au système de jeu parisien. Intéressant dans sa capacité à occuper l’espace libre, il a ainsi régulièrement offert une autre possibilité pour ses coéquipiers. Intelligent dans la lecture du jeu mais également dans son placement, l’ancien joueur du Betis et d’Elche n’a pas hésité, non plus, à participer au jeu offensif des siens, à l’image de ce service en retrait à destination de Mbappé qui butait finalement sur Lopes (15e). Précis dans ses transmissions (93% de passes réussies), l’enfant de Los Palacios y Villafranca s’est par ailleurs distingué dans son apport défensif .

Fort de six ballons récupérés à la pause (plus haut total de son équipe et deuxième meilleur ratio, derrière Nuno Mendes et ses 9 ballons arrachés, à l’issue de la rencontre), le renfort estival des Rouge et Bleu a notamment apporté plus de verticalité qu’un Vitinha. Adepte du jeu direct, inspiré dans l’orientation du jeu et intéressant dans sa capacité à lâcher rapidement le ballon, l’Espagnol a, cependant, montré une certaine frilosité dans le jeu long. Coupable de cinq petits ballons perdus, il a malgré tout, globalement, bien tenu son rang aux côtés d’un Marco Verratti touché et finalement remplacé par Nordi Mukiele à l’heure de jeu (63e). Accusant logiquement le coup physiquement, Fabian Ruiz, en manque de rythme, a finalement cédé sa place à Vitinha (57e) avec le sentiment du devoir accompli et de belles promesses laissées derrière lui.

Leave a reply