mercredi, juin 19, 2024
26.1 C
Dakar

PSG – Maccabi Haïfa : les notes du match

Le Paris Saint-Germain n’a fait qu’une bouchée du Maccabi Haifa (7-2), ce mardi soir, au Parc des Princes, lors de la 5ème journée du groupe H de Ligue des Champions. Avec une véritable partition offensive du trio parisien, le PSG a été réaliste, efficace et propre pendant 90 minutes malgré quelques erreurs défensives. Bien assez suffisant pour valider son ticket qualificatif pour les 8es de finale.

Quelle belle soirée vécue par le PSG. Le club de la capitale n’a fait qu’une bouchée du Maccabi Haïfa ce soir lors de la 5e journée de la phase de groupe de la Ligue des Champions. Au terme d’un festival de buts, le Paris s’impose 7-2 et se qualifie officiellement pour les 8es de finale de la compétition. Le trio Messi-Neymar-Mbappé a régalé, l’Argentin et le Français inscrivant un doublé chacun, pendant que le Brésilien se “contentait” d’un but. Pourtant en début de rencontre, Galtier devait faire sans Verratti, suspendu, le forçant à utiliser Renato Sanches en sentinelle devant la défense.

La MNM parisienne trop forte

Le début de match des Israéliens fut bon avec un premier quart d’heure plein d’entrain mais ça n’a pas suffi. Sur sa première opportunité, le PSG a pris les devants sur ce but de l’extérieur du pied signé Messi (1-0, 18e). Dans la foulée, Mbappé a doublé la mise d’une frappe en lucarne (2-0, 32e), puis Neymar y est allé de son but (3-0, 35e). Seck a réduit la marque en étant à la réception de ce coup-franc (3-1, 38e). La Pulga a alors relancé la machine avant la pause (4-1, 43e). Comme souvent, le champion de France connaît des trous d’air, comme après le retour au vestiaire, où le Maccabi en a profité pour se relancer par Seck (4-2, 50e). Le PSG a alors remis le contact et creusé l’écart par Mbappé (5-2, 64e), Goldberg contre son camp (6-2, 67e) et Soler (7-2, 84e).

Le classement groupe H.

L’homme du match : Mbappé (9,5) : à l’image de ses deux voisins des lignes offensives parisiennes, le numéro 7 du PSG y a été de sa très bonne partition. Sur le premier but, il a démontré une très belle combativité pour s’arracher et offrir l’ouverture du score à Messi (20e). Il a été ensuite à la conclusion d’un contre joué rapidement et proprement après une combinaison collective avec Neymar (32e). Son appel sur le troisième but permet d’aspirer deux joueurs du Maccabi pour libérer le champ à Neymar (35e). Il décale ensuite son coéquipier argentin sur le quatrième but à l’entrée de la surface (44e). En seconde période, Mbappé s’est offert son double avec une frappe en lucarne enroulée sur le service de Hakimi (67e). Résultat des courses : deux buts et deux offrandes pour Kylian. Remplacé par Ekitiké à la 78e qui a une bonne occasion en face-à-face arrêtée par le gardien du Maccabi (82e).

PSG :

  • Donnarumma (4,5) : sur le premier but des Israéliens, le portier italien a proposé une très mauvaise lecture, hésitant à sortir. Il a eu une vraie erreur de jugement sur le coup franc de Atzili (39e). Pas grand-chose d’autre à dire sur la prestation du portier italien, auteur malgré tout de trois arrêts.
  • Hakimi (5) : malgré une prestation défensive très compliquée où il a été inquiété par les débordements rapides d’Abu Fani notamment, le Marocain se rattrape de justesse avec un formidable centre pour Kylian Mbappé sur le sixième but parisien. En face-à-face, auparavant, il a refusé le tir, alors qu’il avait une belle opportunité (56e).
  • Marquinhos (3) : décidément le capitaine du PSG n’y arrive plus. Jamais serein, il est loin de dégager une assurance défensive. Sur la première réduction du score, il ne marque aucun des joueurs sur le coup-franc tiré dans la boîte par Omer Atzili (39e), et sur la deuxième réalisation du Maccabi, Marquinhos a perdu son duel aérien et physique (50e).
  • Ramos (5) : probablement le seul défenseur parisien un minimum solide. L’ancien Madrilène a été très vocal sur les nombreuses percées des joueurs du Maccabi sur les côtés. Il a souvent été le dernier rempart pour dégager le ballon en corner. Son début de match, quand le score était encore vierge, a vraiment été solide, à l’image des stops décisifs, formant le dernier rideau parisien (6e, 16e, 22e). Remplacé par Kimpembe à la 78e.
  • Bernat (4,5) : l’Espagnol a beaucoup souffert en défense comme Hakimi, étant incapable de stopper efficacement les assauts offensifs d’Atzili sur son côté. Il a eu du mal à suivre le rythme offensif sur les montées du bloc parisien contrairement à son coéquipier marocain qui a su apporter un plus en attaque.
  • Ruiz (3,5) : quelle rencontre compliquée pour l’ancien napolitain. Sur un super service de Neymar, il a loupé son contrôle qui complique ainsi son tir (9e). Sur le premier but de Seck, il ne suit pas le rideau et propose donc un très mauvais marquage en restant immobile loin du jeu. Ruiz a terminé la rencontre avec un seul duel remporté sur les huit joués. Trop souvent dépassé, trop souvent hésitant. Remplacé par Sarabia à la 83e.
  • Sanches (5) : le Portugais a été en grande difficulté, sans avoir un véritable impact – hormis quelques duels physiques bien inspirés. Renato a connu beaucoup de déchets techniques. Remplacé par Soler à la 68e qui a loupé un face-à-face avant de marquer son premier but sous les couleurs du PSG (84e).
  • Vitinha (6,5) : avec 94% de passes réussies, le jeune milieu portugais a parfaitement rempli le rôle de créateur en initiant les nombreux contres parisiens. Sans Verratti, c’est bien Vitinha qui a brillé. Il a également remporté la plupart de ses duels (3/4). Il a été le meilleur milieu de terrain du côté PSG ce soir. Remplacé par Zaïre-Emery à la 78e.
  • Messi (9) : un match qui prend des apparences artistiques, tant l’Argentin a frôlé la perfection ce soir. Deux buts et deux passes décisives, rien que cela. Il a enchaîné les bonnes combinaisons avec ses comparses offensifs. Auteur de l’ouverture du score sur un extérieur du pied magnifique (20e), il a ensuite lancé la contre-attaque du second but en délivrant une passe décisive (35e). Il a bien temporisé sur le quatrième but parisien pour s’offrir une œuvre individuelle avec crochet et un plat du pied dans petit filet à l’entrée de la surface (45e). La Pulga a délivré une nouvelle offrande décisive sur le septième but de son équipe inscrit par Soler (84e).
  • Neymar (8,5) : après un début un peu plus poussif que les deux autres membres du trio, marqué notamment par un contre à 3 vs 1 très mal joué où il tarde à donner le ballon à Mbappé ou Vitinha (14e), une reprise ratée sur la passe de Mbappé (18e) ou son avertissement compréhensible pour protestation, le Brésilien a su rebondir avec une passe en coup du foulard pour le natif de Bondy (32e). Il a montré une très belle finition sur le troisième but made in MNM avec les trois attaquants impliqués (35e). Il est décisif dans le sixième but parisien, en centrant en force sur le mollet du défenseur Sean Goldberg sur le CSC de ce dernier (67e).
  • Mbappé (9,5) : voir ci-dessus.

Maccabi Haïfa :

  • Cohen (3) : quelle soirée difficile pour lui. Il a attendu la 39e minute pour enfin stopper une tentative adverse. Paris menait déjà 3-1… Trois buts sur lesquels il ne peut pas faire grand-chose, ni sur le quatrième signé Messi (44e), ou encore sur les deux derniers du PSG inscrit par Mbappé (64e), Goldberg contre son camp (67e) et Soler (84e). Sa barre transversale le sauve face à la Pulga (77e).
  • Seck (5) : le puissant latéral sénégalais a eu du mal ce soir. Averti pour cette grosse semelle sur Mbappé (25e) qui aurait pu lui coûter plus cher, il est dépassé par le trio Messi-Mbappé-Neymar sur le 2e et 3e but. Il relance tout de même le Maccabi deux fois, d’abord en convertissant de la tête ce coup-franc d’Atzili (38e), puis en marquant sur corner (51e).
  • Batubinsika (3,5) : son début de match est plutôt intéressant avec notamment cet excellent retour sur Neymar, alors que la porte était grande ouverte sur ce contre (14e) et une tête hors cadre sur ce centre de Cornud (24e) mais il a fini par subir. La vitesse du jeu parisien lui a parfois fait perdre la tête.
  • Goldberg (4) : le défenseur central a montré un travail sérieux, malgré l’activité offensive du PSG. S’il ne peut pas faire grand-chose sur les trois premiers buts, il est en revanche promené par Messi sur le 4e (43e). Il a tout de même eu quelques soucis à s’aligner correctement avec ses partenaires. Un bon retour sur ce centre de Mbappé (55e) mais un but contre son camp (67e).
  • Cornud (4,5) : le Français a essayé d’investir son couloir gauche mais ce fut compliqué face à la puissance de feu adverse. Les montées d’Hakimi et de Fabian Ruiz lui ont fait mal en première période. Il a tout de même fait parler son pied gauche sur ce centre pour Batubinsika (24e) et celui pour Pierrot (47e). Remplacé par Menachem à la 70e.
  • Lavi (3) : la sentinelle du Maccabi avait pour rôle de court-circuiter les connexions entre Neymar et le reste de son équipe. Autant dire que la soirée s’annonçait délicate. On ne l’a pas assez vu avec le ballon. Il s’est surtout concentré à combler les trous et à courir. C’est aussi lui qui remet le cuir directement sur Mbappé sur le second but (32e). Averti (73e).
  • Mohamed (4,5) : le milieu de terrain a tenté d’apporter le surnombre en prenant souvent le couloir droit (25e) ou en venant soutenir ses attaquants, comme sur cette remise vers Chery (43e). Le Nigérien s’est efforcé à jouer dans le sens du jeu avec une certaine réussite. Forcément, il a moins défendu et a surtout remporté bien trop peu de duels (2/7).
  • Abu Fani (5) : probablement le joueur du Maccabi le plus actif. Une maladresse technique sur ce corner à deux qui a gâché une belle munition (7e), puis une tentative hors cadre pour lancer son match (22e). Son joli centre pour Pierrot n’est pas loin d’être décisif (49e), surtout qu’il offre le corner pour le second but de son équipe. Remplacé par Meir à la 70e.
  • Atzili (4) : match en demi-teinte pour le milieu offensif. Son début de rencontre est plutôt encourageant, n’hésitant pas à venir défier Bernat, seulement, il s’est rapidement éteint et on ne l’a plus beaucoup revu dans cette soirée. Averti pour une faute sur Vitinha (54e), il est aussi auteur du coup-franc qui relance le Maccabi avec cette tête de Seck (38e).
  • Pierrot (5,5) : l’ancien Guingampais a fait jouer son physique dans la défense parfois flottante u PSG. Il a su imposer son jeu de tête avec notamment deux coups de casques hors cadre (47e, 49e). Il a mis le duo Marquinhos-Ramos en difficultés sur certaines situations. L’Haïtien a tout de même disparu après l’heure de jeu. Remplacé par Rukavytsya à la 83e.
  • Chery (3,5) : excellent au match aller en Israël, le milieu offensif a semblé moins à l’aise ce soir, souvent dominé par Hakimi ou Fabian Ruiz. Il ne profite pas par exemple de cette perte de balle parisienne (43e). Averti (47e), il est l’auteur d’une belle frappe cadrée qui a contraint Donnarumma à la parade (50e). On ne l’a pas vu du tout en seconde période.

Hot this week

Escroquerie au visa : Le directeur du Centre des handicapés de Thiadiaye, déféré au parquet

Le directeur du Centre des handicapés de Thiadiaye, Théophile...

Un « Modou-Modou » arrêté à l’aéroport de Banjul avec 2,400 kilos de cocaïne

Un Sénégalais a été arrêté à l’aéroport international de...

Contribution : Cheikh Tidiane Ndao un affectueux véridique…Par Alioune Fall Venise

Cheikh Tidiane NDAO, je l'ai connu par l'entremise...

États-Unis : Joe Biden durcit sa politique migratoire

Joe Biden a annoncé mardi qu'il fermerait temporairement la...

Niger: des migrants sénégalais refoulés par l’Algérie lancent un appel aux autorités de Dakar

Une centaine de ressortissants sénégalais coincés au Niger lancent...

Topics

Escroquerie au visa : Le directeur du Centre des handicapés de Thiadiaye, déféré au parquet

Le directeur du Centre des handicapés de Thiadiaye, Théophile...

Un « Modou-Modou » arrêté à l’aéroport de Banjul avec 2,400 kilos de cocaïne

Un Sénégalais a été arrêté à l’aéroport international de...

États-Unis : Joe Biden durcit sa politique migratoire

Joe Biden a annoncé mardi qu'il fermerait temporairement la...

Niger: des migrants sénégalais refoulés par l’Algérie lancent un appel aux autorités de Dakar

Une centaine de ressortissants sénégalais coincés au Niger lancent...

Espagne: En 5 mois, 21 926 migrants irréguliers enregistrés

Ils viennent d’Afrique subsaharienne. Et du Maghreb aussi. Sénégalais,...

Amadou Bâ reçoit en audiences plusieurs responsables politiques Thiessois

Depuis son retour au pays, le candidat malheureux à...
spot_img

Related Articles

Popular Categories

spot_imgspot_img