Saisie de 1,7 milliard : toute la vérité en cinq points

0
15

Le Témoin a percé le mystère entourant les 1,7 milliard de francs CFA saisis vendredi dernier à Kidira (Tamba) sur deux Maliens et un Sénégalais. Cinq choses sont à retenir dans cette affaire qui comportait beaucoup de zones d’ombre.

1. Monnaie

Les fonds saisis ne sont pas des devises étrangères, mais des francs CFA. L’argent était dissimulé dans trois valises disposées dans la malle arrière du véhicule des convoyeurs.

2. Aucune infraction

D’après Le Témoin les deux Maliens et le Sénégalais qui transportaient les 1,7 milliard de francs CFA n’ont commis aucune infraction douanière. «Seulement, du fait du blocus (qui frappe le Mali, destination présumée des fonds), les convoyeurs tombent sous le coup d’une tentative d’exportation frauduleuse de fonds dès lors que la Cedeao veut étouffer économiquement le Mali», clarifie le journal.

3. Excès de zèle

La suite de la saisie des 1,7 milliard de francs CFA a suscité quelques grincements de dents au niveau du parquet de Tamba. Des voix s’étaient élevées pour dénoncer le fait qu’une unité spéciale de la douane venue de Thiès se soit saisie de l’affaire. Le Témoin rapporte que la polémique est née du fait que le procureur de Tamba, par «excès de zèle», voulait exhiber l’argent saisi «comme un trophée de guerre et faire payer cher les convoyeurs».

4. Destination des fonds

L’argent saisi n’était destiné ni au blanchiment de capitaux ni à financer une guerre. Il devait servir à l’achat de marchandises pour des commerçants sénégalais et maliens, qui cherchaient à contourner l’embargo qui frappe Bamako.

5. Issue finale

L’affaire devrait être vite classée. Une solution a été trouvée, selon Le Témoin : les convoyeurs vont pouvoir récupérer les fonds après paiement d’une amende.

Leave a reply