TGI de Mbour : Les faux tests Pcr à l’Iressef, les 14 millions au bras droit du consul de Belgique et ancien ambassadeur

0
38
Le commerçant I. Kambaye voulait se rendre en Belgique pour acheter de la marchandise. Il cherche sur Facebook une agence qui peut faire les démarches pour l’obtention d’un visa pour son voyage.

Il tombe sur une annonce d’une agence gérée par M. Dia. Après avoir pris contact avec ce dernier, ils tombent d’accord sur la somme de 3 millions 500.000 FCfa.

En effet, l’agence offre des services d’assistanat pour l’obtention d’un visa.

I. Kambaye remettra tous les documents afférents à la demande de visa à M. Dia.

Ce dernier à la barre des flagrants délits du tribunal de grande instance de Mbour a assuré qu’il travaillait avec un bras droit du consul de la Belgique.
L’agent se nommerai M. Sall, appelé Maurice, qui selon M. Dia serait un ancien ambassadeur. Il est ressorti des débats d’audience que Maurice était actuellement sous mandat de dépôt au niveau du parquet de Dakar. Pour l’obtention de huit visas, M. Dia dit avoir remis à Maurice la somme de 14 millions à Maurice.

M. Dia recevra de Maurice des documents pour le Portugal, la Belgique, etc. pour ces huit clients.
Il dit avoir constaté que les documents étaient des faux : c’est ainsi qu’il a appelé Maurice pour réclamer les vrais papiers. Il dépose ainsi une plainte contre Maurice.

D’après ces déclarations, il aurait appelé toutes les personnes à qui il avait remis les documents de ne pas voyager avec les papiers. Car, c’étaient des faux.
Sept personnes demandeurs de visa rendront les documents, sauf I. Kambaye, qui prendra le risque de voyager avec.
Mal lui en a pris puisqu’il sera arrêté à l’aéroport pour usage de faux. Et, M. Dia sera aussi arrêté pour trafic de migrants par voie aérienne, escroquerie, de usage de faux dans des documents administratifs.

Dans les déclarations de M. Dia, il révélera qu’un supposé médecin à l’Iressef l’aidait pour les tests Pcr.

 »Un jour, un médecin qui travaille à l’Iressef m’a appelé pour me demander si j’avais déposer des tests. Je lui ai répondu que oui parce que je gère une agence de voyage. Il m’a dit que c’était possible de faire des tests pour mes clients sans qu’ils ne se déplacent et qu’au lieu de 25.000 il me les fera pour 20.000FCfa », assure le prévenu.

Il prétend s’être personnellement rendu aux locaux de l’Iressef pour amener les tests. Et que le responsable lui aurait assuré de leur authenticité.

Le passeport remis à I. Kambaye était un passeport volé, selon le procureur. Le maître des poursuites s’est demandé qui aurait apposé la photo d’identité de Kambaye sur le passeport.

L’usage de faux dans des documents administratifs sont des faits récurrents, a indiqué le procureur.
Même si M. Dia conteste une quelconque relation avec Maurice, pour le procureur, les deux personnes à savoir Mansour Dia et Maurice forment un réseau de trafic de migrants. Il soutient que des manières frauduleuses ont été utilisées pour berner les candidats au voyage.

Il a requis 2 ans dont 6 mois ferme contre M. Dia et, 6 mois sursis contre I. Kambaye.

D’après l’avocat de Mansour Dia, le passeport n’a jamais été volé.
A l’en croire, M. Dia comme la partie civile sont des victimes de Maurice.

Ils seront fixés sur leur sort le 17 mai prochain.

Leave a reply