Un garçon de trois ans entre la vie et la mort après une noyade dans une piscine privée

0
34
Un garçon de trois ans était lundi « en état de mort cérébrale » après avoir chuté accidentellement dimanche dans la piscine de son père à Ambarès-et-Lagrave (Gironde), a-t-on appris auprès du parquet de Bordeaux.

Il a suffi d’un passage étroit pour que l’enfant s’y engouffre et tombe dans l’eau. Un garçon de 3 ans était ce lundi « en état de mort cérébrale » après avoir chuté accidentellement dans la piscine de son père, ce dimanche de Pâques, à Ambarès-et-Lagrave en Gironde, a-t-on appris auprès du parquet de Bordeaux.

D’après les premiers éléments de l’enquête, l’enfant, qui était en visite chez son père, a chuté dans l’eau vers 19 heures malgré la présence d’un dôme rigide recouvrant la piscine. « L’enfant a semble-t-il profité d’un moment où ce dôme était entrouvert, a priori pour une opération de nettoyage, pour s’approcher de l’eau et chuter », a relaté le parquet de Bordeaux, confirmant une information du journal Sud Ouest.

 
22 % des noyades accidentelles survenues dans une piscine privée

Il a été envoyé aux urgences pédiatriques de l’hôpital Pellegrin en arrêt cardio-respiratoire, malgré l’intervention rapide du père et des pompiers appelés au secours. Une enquête a été ouverte et confiée aux gendarmes pour cerner les circonstances de ce drame qualifié d’accident domestique. Les investigations vont se poursuivre « afin de déterminer s’il y a eu une imprudence, une inattention ou une négligence à l’origine de cette situation », a ajouté le parquet.

L’agence sanitaire Santé publique France, dans son enquête Noyades 2021 portant sur la période 1er juin-31 août, a recensé 1 119 noyades accidentelles (dont 250 mortelles), un chiffre en recul de 9 % par rapport à son bilan précédent en 2018. En 2021, 22 % des noyades accidentelles sont survenues dans une piscine privée familiale, selon la même source.

Leave a reply