Bébé déclaré mort à Kaolack : le verdict du Juge est tombé…

0
12

Le secteur de la santé est toujours devant l’actualité du pays. Après les deux agents de santé de Tivaouane qui font face au procureur, c’est au tour de l’assistante infirmière de Kaolack de connaître son sort.

Poursuivie pour mise en danger de la vie d’autrui et usurpation de fonction de médecin, Seynabou Diéne est condamné à 6 mois de prison avec sursis.
A la barre, l’assistance infirmière reconnaît qu’elle n’avait pas la compétence requise pour constater un décès, seulement elle déclare que cette pratique est courante dans l’hôpital. D’après Seynabou, les infirmières et les aides infirmières délivrent fréquemment des certificats de décès.
Toujours pour sa défense, elle révèle que les formulaires des actes de décès sont à leur disposition, elles ne font que les remplir et mettre le cachet du service.
Pour rappel, dans la journée du 6 mai, l’assistante infirmière avait déclaré la mort d’un bébé. Arrivé à la morgue, on a constaté que l’enfant était. Mais, ce dernier perdra, malheureusement la vie dans les heures qui suivent.

Leave a reply