C’est l’industrie sénégalaise qui souffre plus de l’embargo du Mali

0
37

Depuis l’embargo sur le Mali, les exportations du Sénégal vers ce pays voisin peinent. Bien que certaines parviennent à tirer leurs épingles du jeu, il y a bien une industrie qui souffre véritablement de cette situation.

Les cimenteries du Sénégal, qui exportent une bonne partie de leur production au Mali, souffrent de l’embargo. En effet, durant le mois de mars, «les ventes de ciment vers ce pays partenaire sont nulles sur la période, pour le deuxième mois consécutif», a renseigné la Direction générale de la planification et des études économies (Dpee).

Dans son point mensuel de conjoncture, elle explique toutefois, que par rapport à février 2022, les exportations totales vers le Mali se sont renforcées ont progressé de19,2 milliards, portées par les produits pétroliers, les bouillons, les poissons de mer et la farine.

Globalement, au mois de mars 2022, le déficit de la balance commerciale s’est dégradé de 56,2 milliards par rapport à février, pour se chiffrer à 176,1 milliards. Cette situation est due à la timidité des exportations (113,3 milliards) face aux importations (192,6 milliards).

Leave a reply