Grand-Yoff : «Junior» meurt en pleine intimité avec sa copine, le récit d’un drame

0
11

Triste sort pour l’émigré Junior ( nom d’emprunt) ! Fraîchement revenu au Sénégal en vacances, cet homme âgé de 33 ans, ne retournera pas auprès de son épouse résidant en France. Et pour cause, « Junior » a perdu la vie au quartier Arafat de Grand-Yoff, au cours d’une séance de fellation avec son amante selon seneweb. Révélations sur l’enquête de la police

Une affaire extrêmement sensible secoue le quartier Arafat de Grand-Yoff, où un rendez-vous entre un homme marié et son amante, a viré au drame selon seneweb. En effet, un « francenabé » répondant au nom de Junior (nom d’emprunt) était retourné récemment au bercail. Au cours de son séjour de vacances, le monogame avait pris rendez-vous avec son amante Bijou (nom d’emprunt), dans une chambre nichée au quartier Arafat.

Mais l’émigré établi en France avec son épouse, a piqué une crise cardiaque devant sa petite amie, avant de rendre l’âme . En effet, tout est parti d’une séance de fellation qui a mal tourné dans cette chambre. La dame divorcée a été interpellée, puis placée en garde-à-vue. Informés de ce drame, les policiers du commissariat de Grand-yoff ont rappliqué dare-dare sur les lieux, avant de procéder au constat. Ainsi, l’amante de la victime a été interpellée par les limiers, puis placée en garde-à-vue pour nécessité d’enquête.

Interrogée sur les faits, la dame divorcée et mère de deux enfants, a raconté les circonstances du décès de son petit ami Junior. Bijou entretenait, dit-elle sur procès-verbal, une relation amoureuse avec la victime. « Après son retour au Sénégal, nous avons fixé un rendez-vous à Arafat, dans la chambre de l’un de ses proches. Une fois sur les lieux, nous avons décidé de passer à l’acte sexuel. Et Junior m’a proposé une séance de fellation au cours de laquelle il a piqué une crise, avant de décéder », a déclaré Bijou lors de son interrogatoire.

Les enquêteurs du commissariat de Grand-Yoff ont réquisitionné les services d’un médecin-légiste pour autopsie. Après examen, les résultats ont confirmé les propos tenus par l’amante suspectée dans cette affaire. En effet, Junior est décédé d’une crise cardiaque selon ledit médecin-légiste. Informé des résultats de l’autopsie, le procureur de la République a ordonné la relaxe de Bijou, qui était en garde-à-vue à la police de Grand-Yoff, pour nécessité d’enquête.

Leave a reply