Les jeunesses Mackystes tirent sur les syndicats d’enseignants et exigent la publication des accords

0
19

Les attaques des responsables des syndicats d’enseignants du Sénégal contre le ministre des finances et le Directeur General du budget n’ont pas laissé indiffèrent le collectif des jeunes Mackystes. Dans un communiqué rendu public ce mardi, ces derniers dénonce le comportement des enseignants qui tenteraient de jeter le discrédit sur les efforts exceptionnels fournis par l’État pour un retour définitif de la stabilité dans le secteur.

«Jamais dans l’histoire, les syndicats d’enseignants du Sénégal n’ont reçu autant de faveurs du gouvernement. En effet, pour une reprise normale des cours, après deux à trois mois de grève, il a fallu à l’État, beaucoup de concessions et des sacrifices énormes pour satisfaire les doléances des enseignants. Donc, c’est une grande surprise d’entendre certains d’entre eux accuser le Ministre des Finances et le Directeur Général du Budget, des hommes d’État émérites qui ont fini de faire l’unanimité autour de leur probité morale et intellectuelle, mais aussi des autorités dévouées pour la cause de l’Etat et qui sont promptes à satisfaire les préoccupations des Sénégalais et des organisations et autres structures nationales», lit-on dans le communiquè du collectif.

Le président dudit collectif, Moustapha Ndiaye estime que, «c’est inacceptable ce que les syndicats d’enseignants veulent véhiculer comme information. C’est à la limite stupide, mensonger et indécent, car on ne comprend pas pourquoi, après autant de sacrifices consentis sur le budget national et de temps consacrés à eux, avec des réunions interminables, ils reviennent encore pour des détails relatifs à une histoire d’impôts qui rabaisse leur degré de patriotisme».

Condamnant fermement l’attitude des responsables des syndicats d’enseignants Moustapha Ndiaye et ses camarades exigent la publication des accords signés par le gouvernement et ces syndicats.

«S’ils sont sérieux et véridiques, ils n’ont qu’à sortir les accords signés pour permettre aux Sénégalais de voir que rien a été violé de ce qui a été signe entre le gouvernement et leurs syndicats. Par contre, s’il s’agit de l’impôt sur les revenus , là vraiment, il ne doit pas y avoir de débat. L’impôt sur les revenus doit se payer et cela n’a rien à voir avec les accords signés».

«Il y’a lieu de féliciter Saourou Séne et Abdoulaye Ndoye, des syndicalistes qui sont conscients que les bons citoyens doivent payer les impôts. Ils n’ont pas manqué de le faire savoir lors d’une déclaration à la presse, une manière de prévenir leurs camarades qui, aujourd’hui, accusent à tort le Ministère des finances et le Directeur Général du Budget qui, il faut le dire et le saluer, ont fait beaucoup de sacrifices pour parvenir à signer ces accords qui sont en train d’être appliqués à la lettre. savent bien que toutes les augmentations sont fiscalisées, et que seule l’indemnité de logement est payée net d’impôts », disent-ils.

Leave a reply