Manchester United, Angleterre : les confidences d’Harry Maguire sur les 2 pires journées de sa carrière

0
20

Risée du football anglais, le défenseur de Manchester United n’a cessé de subir des moqueries. Mais suite à la menace à la bombe dont sa famille a été victime récemment, le défenseur le plus cher de la planète football a décidé de sortir du silence.

Depuis qu’il a rejoint Manchester United en 2019 en échange d’un chèque record (pour un défenseur) de 90 M€, Harry Maguire (29 ans) ne vit pas vraiment un conte de fées. Censé être le patron de l’arrière-garde mancunienne, l’ancien pensionnaire de Leicester a multiplié les prestations de mauvaise qualité. Résultat : les critiques n’ont jamais cessé depuis trois ans et beaucoup se demandent encore comment les Red Devils ont fait pour payer une telle somme pour lui. Mais le 21 avril dernier, toutes les limites ont été franchies lorsque la police anglaise a dû intervenir pour une alerte à la bombe au domicile du joueur.

Un événement hallucinant qui est venu clôturer la saison infernale de Maguire. Présent malgré tout avec l’équipe nationale anglaise dans le cadre de la Ligue des Nations, le défenseur mancunien a pris la parole en conférence de presse pour revenir pour la première fois sur ce triste incident. « Nous sommes des êtres humains. J’ai une famille. Les gens demandent si ça me touche. Ma mentalité est que cela ne me touche pas trop, mais quand il s’agit d’alertes à la bombe, c’est plus une question de famille. Je suis juste heureux que mes enfants soient à un âge où ils ne lisent pas les journaux et ne regardent pas les informations. Si mes enfants étaient plus âgés, ils pourraient voir des choses, aller à l’école et les gens en parleraient. C’est là que cela peut vous affecter un peu plus ».

Force de la nature, Maguire réclame que sa famille ne soit plus victime de la folie de certains de ses détracteurs. Pour le reste, le Mancunien est prêt à tout endurer. « Je suis dans une position où je vais être critiqué. Manchester United a payé une grosse somme d’argent pour moi. C’est l’un des clubs les plus aimés au monde et aussi l’un des plus détestés au monde. Nous savons que nous sommes scrutés de très près. J’accepte totalement les critiques lorsque nous concédons des buts ou commettons des erreurs. Je suis assez grand pour accepter que les gens me mettent tout sur le dos et disent que je peux m’améliorer ».

Maguire encaisse

Prêt à tout encaisser, Maguire a toutefois vécu un autre moment très compliqué cette saison, avant l’alerte à la bombe à son domicile. Le 29 mars dernier, alors que les Three Lions accueillaient la Côte d’Ivoire, le natif de Sheffield a été sifflé par ses propres supporters. Un événement qui avait grandement choqué les membres de l’équipe anglaise. Sélectionneur, joueurs, tous avaient d’ailleurs rapidement réagi pour demander du respect pour Maguire. Un moment difficile qui a, là encore, touché le joueur, mais qui ne l’a pas coulé. D’ailleurs, Maguire a même fait une promesse.

« J’ai passé des moments incroyables avec les fans (de la sélection anglaise) et je ne vais pas laisser la minorité – je ne sais pas combien ils étaient, peut-être10 à 20 personnes qui faisaient ça lors du match contre la Côte d’Ivoire – affecter ma relation avec eux. J’ai été un peu choqué. Je ne dirais pas que j’ai été blessé et bouleversé. Je sais que ma famille et mes amis ont peut-être été touchés par cela, mais j’ai été plus surpris. Je suis mon plus grand critique. Bien qu’il y ait beaucoup de critiques, je suis en toujours celui qui m’autocritique le plus ! Le deuxième plus gros critique est probablement mon père. Si cela s’était produit plus tôt dans ma carrière, j’aurais eu du mal cette nuit-là. Mais j’ai 29 ans, j’ai traversé beaucoup de hauts et de bas et j’ai appris à les gérer par l’expérience. Je suis sûr que je reviendrai jouer mon meilleur football très bientôt. » Les fans de MU et de l’Angleterre sont prévenus.

Leave a reply