Souleymane Ndiaye, responsable politique et directeur des infrastructures aéroportuaires recadre sévèrement Ousmane Sonko

0
45

La tension politique est préoccupante en ce moment au Sénégal. Pouvoir et opposition se renvoient la balle. Chacun indexe l’autre d’être responsable de la situation actuelle. Le directeur des infrastructures aéroportuaires, par ailleurs responsable politique à Ziguinchor accuse l’opposition d’être responsable. Souleymane Ndiaye interrogé par Rfm dénonce ainsi les appels permanents à la violence lancés par certains opposants. En outre, il précise, d’un ton ferme, que personne ne peut empêcher la tenue des élections Législatives prévue le 31 juillet prochain.

« Je voudrais tout d’abord rappeler à l’opposition que nous sommes dans un État de droit et que personne n’a la possibilité d’entraver la liberté des uns et des autres. Nous n’allons pas accepter que des opposants qui ne sont là que pour leurs propres intérêts essaient d’entraver la paix et la cohésion sociale. Si quiconque pense qu’il pourra, par des manipulations, amener la population au soulèvement, qu’il se détrompe », prévient le responsable politique.Souleymane Ndiaye d’ajouter :  » Des gens irresponsables qui à tout moment, menacent les Sénégalais d’amener une deuxième vague, je pense que c’est des personnes irresponsables. Je cite directement Ousmane Sonko qui est là à menacer tout le monde sans respecter les autorités en commençant par son Excellence, le Président Macky Sall qui incarne la première institution du Sénégal. Ousmane Sonko insulte toutes nos autorités. Son arrogance et son insolence sont à dénoncer. Récemment il a insulté Moustapha Niass et Idrissa Seck qui sont des présidents d’institutions. Je pense que quelqu’un qui aspire à diriger un pays, doit respecter les autorités et les citoyens », pense-t-il.

Mais, tente-t-il de convaincre, « Ousmane Sonko ne respecte personne et s’il pense que par la manipulation, il pourra accéder au pouvoir, qu’il se détrompe. Nous sommes dans un pays démocratique. On peut avoir des ambitions, mais on doit respecter les lois et règlements du pays. Si Ousmane Sonko pense que le Sénégal lui appartient, il n’a qu’à se détromper. Ils veulent la guerre, nous n’allons pas céder. Ils nous auront en face et personne, je dis bien personne, ne peut empêcher la tenue des Législatives à date échue », a souligné Souleymane Ndiaye, Directeur des Infrastructures aéroportuaires et secrétaire général de la S2D Yonou Natangué.

Leave a reply