Cité Fadia: Le «Tadiabone» criminel des malfrats

0
50

Alors qu’elle se rendait au domicile familial à la cité Fadia pour fêter la « Tamxarit » ou la nuit du « Tadiabone », la dame Mame Bousso Kane a été agressée par deux individus qui ont pris son sac contenant 50.000 FCFA ainsi que son téléphone portable. L’un des malfrats a été interpellé…
En quittant son domicile à Ouest Foire pour se rendre chez ses de ses parents à la cité Fadia, la dame Mame Bousso Kane ne se doutait pas qu’elle croiserait le chemin de l’agresseur Moussa Biaye et de son acolyte qui l’ont tabassée avant de la délester de ses biens. « Au moment où j’attendais tranquillement un taxi, deux individus m’ont encerclée. Le nommé Moussa m’a sommée, sous la menace d’un couteau, de lui remettre mon sac à main qui contenait 50 000 FCFA et mon téléphone portable. Lorsque j’ai refusé d’obtempérer, le mis en cause m’a giflée à deux reprises avant de commencer à me rouer de coups de poings. J’ai titubé avant de me retrouver par terre. C’est alors qu’ils ont pris mon sac », a raconté la victime aux enquêteurs.

Selon Le Témoin qui donne l’information, croyant être seuls avec la victime, les malfrats ont même pris leur temps pour faire le partage de leur butin. Mais manque de pot, un individu, qui les observait de loin, est venu au secours de la dame. Grâce à sa perspicacité, le nommé Moussa Biaye a été interpellé tandis que son acolyte a pris la fuite en emportant la moitié de l’argent et le téléphone portable. Face aux enquêteurs de la police, Moussa Biaye a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Selon lui, lui et son compagnon voulaient avoir de l’argent pour retourner au bar afin de poursuivre leur buverie. A en croire le mis en cause, ils avaient quitté le bar pour chercher une proie à agresser en cette nuit de « tadiabone ».

Et c’est au moment où ils se partageaient le butin devant leur victime qu’un individu est intervenu. Lui, Biaye, a été interpellé pendant que son complice prenait la fuite avec sa part de l’argent et le téléphone portable de la victime. Après être passé aux aveux, le mis en cause a été arrêté tandis que son acolyte est activement recherché.

Leave a reply