Les Elections Locales du 23 janvier 2022 ont coûté 1,3 milliard FCFA, selon la CENA

0
36

Plusieurs fois reportées, les élections Locales se sont tenues le 23 janvier 2021. Ce, à case des effets de la pandémie de Covid-19, bloquant quasiment toute activité publique, si l’on en croit aux explications de la Commission nationale électorale indépendante (CENA).

Dans un rapport rendu public jeudi, Doudou Ndir et les siens ont fait l’état des dépenses effectuées dans le cadre de l’organisation de tout le processus électoral.

« Les dépenses de 1 378 767 942 sont effectuées par la CENA lors des élections locales du 23 janvier derniers pour le contrôle et la supervision des élections départementales et municipales du 23 janvier 2022 se décomposent comme suit : Achat de matériel électoral: 343 930 942; Indemnités des contrôleurs affectés à la DAF: 20 735 000F CFA; Dépôt, vérification et validation des listes de candidatures: 131 420 000F CFA; Dépenses CEDA (formation, indemnités des contrôleurs et superviseurs, location de véhicules, frais divers…): 843 766 000F CFA; Dotation de carburant: 36 156 000, frais de communication: 2 760 000F CFA », lit-on dans le rapport.

Parlant des contentieux électoraux qui ont été notés lors du scrutin, la CENA affirme que lecture des PV établis par l’ensemble des CDRV permet de constater qu’aucun incident sérieux n’a été relevé au cours des opérations de recensement des votes et à la publication des résultats. À cet égard, il n’y a eu des observations portées sur les PV de proclamation des résultats que pour cinq (5) communes : de Bambey (département de Bambey) ; de la commune de Diourbel (département de Diourbel) ; des communes de Ndiébel et de Thiaré (département de Kaolack) ; de la commune de Vélingara (département de Vélingara) ; de la commune de Ballou (département de Bakel).

Plus précisément, dans leur teneur, les observations notées dans les PV des CDRV ne relèvent pas de dysfonctionnements graves. Ainsi, deux observations de BBY évoquent des violences (1 Bureau de Vote de Thiaré) et le remplacement d’un président de BV (1 BV de Thiaré).

Sur le PV de résultats provisoires de la commune de Ballou, le représentant de la Grande coalition Wallu Sénégal a noté, de son côté, qu’il y aurait des incohérences dans des Bureau de Vote de Golmy, sans en préciser la nature.

Enfin, la coalition Nay Leer a fait état, dans ses observations sur le PV des résultats de la commune de Vélingara, de signatures manquantes dans des registres d’émargement, mais il n’a pas précisé de quels Bureaux de Vote il s’agissait.

Leave a reply