Sénégal: le salon international de l’agroalimentaire et de l’emballage ouvre ses portes

0
28
Dakar

AA / Dakar

Le salon international de l’agroalimentaire et de l’emballage (SENEFOOD, SENPACK), et celui de la beauté, du cosmétique et de l’hygiène (BCH), ont simultanément ouvert leurs portes, jeudi, à Dakar, la capitale du Sénégal.

L’ouverture du double évènement a été présidée par Aminata Assome Diatta, ministre sénégalaise du Commerce, et Muhammad Ali Kalkan, président du Conseil d’administration des Sociétés du Groupe Hage Fair, par ailleurs organisateur de la foire.

La ministre a visité les stands du parc des expositions et a discuté avec les participants.

70 entreprises, dont 31 turques participent à l’événement selon Muhammad Ali Kalkan, organisateur des foires au Sénégal depuis de nombreuses années.

Il a souligné que le Sénégal regorge d’opportunités en termes d’investissements dans les secteurs de l’alimentation, de l’emballage, de l’hygiène, des cosmétiques et de la beauté.

« Je conseille à la fois aux exportateurs et à nos producteurs turcs d’explorer l’ensemble du marché africain, en particulier le Sénégal. Il y a beaucoup de travail pour tout le monde ici. C’est complètement en faveur de la Turquie. C’est un marché où ils ne vont pas être déçus », a-t-il déclaré.

Il a affirmé que le Sénégal est le centre commercial de sa sous-région, ajoutant que le marché sénégalais se développe rapidement et que les habitudes de consommation changent, tout comme la chaîne d’approvisionnement.

Seynabou Diop, un acteur dans le secteur du chocolat s’est dit satisfait de l’intérêt porté à son stand au premier jour.

« La France et la Belgique dominent le secteur du chocolat au Sénégal, mais je suis sûr que les Sénégalais aimeront aussi beaucoup les chocolats turcs », a-t-il dit.

Murat Senol, responsable des exportations de chocolat Elit, a indiqué que sa structure exporte déjà vers des pays tels que la Libye, l’Algérie et l’Égypte, en Afrique.

L’entreprise vieille de 98 ans souhaite désormais entrer en Afrique subsaharienne. Cette dernière a mené diverses négociations avec les plus grandes chaînes d’épiceries du Sénégal, a assuré Murat Senol.

Sinan Eraslan, directeur des exportations de la société de soins personnels et de cosmétiques Procsin participe au salon pour la première fois au Sénégal. Il souhaite faire découvrir Procsin sur le continent africain.

L’entreprise est actuellement implantée en Mauritanie et prévoit de se déployer davantage sur le marché africain, en particulier au Sénégal, dans un proche avenir, a indiqué Sinan Eraslan.

Le salon international de l’agroalimentaire et de l’emballage refermera ses portes le 14 mai.

* Traduit du turc par Alex Sinhan Bogmis

Leave a reply