Thérèse Faye Diouf : « Le Fongip ne finance pas directement les Sénégalais mais procède aux garanties des prêts »

0
29

Invitée ce mardi à l’émission D’clique sur la tfm,Thérèse Faye Diouf a profité de ce plateau pour mieux expliciter la mission dévolue à sa structure. Selon elle, le Fongip ne finance pas directement de l’argent aux Sénégalais mais procède à la garantie des financements accordés aux usagers par les banques.

La plupart de nos compatriotes se posent la question de savoir comment fonctionne le Fonds de Garantie des Investissements prioritaires (Fongip).Ainsi,au cours de l’émission D’clic ,l’Administrateur général en a profité pour éclairer la lanterne des Sénégalais.

Thérèse Faye Diouf déclare que la structure qu’elle dirige procède à la garantie de prêts pour ceux qui ont l’accès difficile aux financements au niveau des banques. Elle explique par la même occasion que le Fongip a signé un accord cadre avec leur tutelle, le ministre Amadou Hott, avec l’association professionnelle des banques dirigée par Bocar Sy pour procéder à la levée de fonds.

Le Fonds de garantie des investissements prioritaires dispose également avec la banque mondiale une ligne de crédit de 25 milliards de FCFA, a indiqué Thérèse Faye Diouf. Et 20 milliards de FCFA avec la banque Islamique de développement. Sur le programme des 100.000 logements si cher au Chef de l’Etat Macky Sall, l’Administrateur du Fongip est d’avis que sa structure garantie les acquéreurs.
Mais le travail de ciblage est fastidieux puisqu’il requiert un certain nombre de préalables conditions sine qua non pour procéder à des garanties de prêts, assure-t-elle Sur la résilience économique également, elle annonce que le Fongip a procédé à la garantie de plus de 17 milliards FCFA à l’endroit de certaines entreprises en difficultés.

Ce qui l’aura permis de préserver plus de 20.000 emplois. En plus de la bonification qui permet à sa structure de protéger les finances concédées, elle explique que les mécanismes qui sous-tendent le Fongip restent fondés sur la transparence, la bonne gouvernance et ne peuvent être politisés car les partenaires évoluent dans les finances.

Pour le programme « xeyu ndaw yi » également, elle soutient que sa structure travaille en droite ligne avec le Crédit mutuel qui est en train de dérouler le programme un peu partout dans le pays.
Senegal7

Leave a reply